Jean-Paul Sermadiras

Comédien, metteur en scène

12115705_10207834115241658_3241417365483325936_n

Diplômé en philosophie, Jean-Paul Sermadiras se forme à l’Atelier international de Blanche Salant et au sein des Ateliers de l’Ouest avant d’y assister Steve Kalfa. Il complète sa formation par des stages avec Robert Cantarella, Alexander Chéluguine (du GITIS de Moscou), Pierre Pradinas, Yves Adler et Lisa Wurmser.

En 1990, il signe sa première mise en scène au Théâtre du Zèbre, Moa binbin, avec Roshdy Zem. En 1995, il crée le PasSage. Passionné de théâtre contemporain, il monte Pour un oui ou pour un non de Nathalie Sarraute, spectacle itinérant conçu pour des lieux autres que des théâtres. Roucoulades, cabaret-théâtre avec Jean-Claude Bolle-Redat, sera représenté aux théâtres de la Commune, du Rond-Point et de la Criée à Marseille. Voix de garage de Francis Parisot et L’Absent, pièce commandées et co-écrites par cinq auteurs lauréats de la Fondation Beaumarchais (cinq monologues de femmes).

Puis il réalise deux créations lors d’une résidence de sa compagnie au Théâtre de Neuilly-sur- Seine, dont Mais n’te promène donc pas toute nue de Feydeau, un spectacle repris au Festival Off d’Avignon et au Théâtre international de Francfort. La Banalité du mal de C. Brückner, sa dernière mise en scène, est créée en mars 2011 à la Manufacture des Abbesses et continue à tourner depuis.

En 2008, à l’occasion d’une première résidence au théâtre des 3 Pierrots de Saint-Cloud (92) il met en scène un texte de Noëlle Renaude, Une Belle Journée, qui sera créé le 15 mai dans ce même théâtre.

En 2013, il joue La Mort de Marguerite Duras d’E. Pavlovski à la Manufacture des Abbesses, dans une mise en scène de Bertrand Marcos. Il la joue ensuite au Lucernaire puis au festival d’Avignon 2013. Ce spectacle continue de tourner en France, et dernièrement au Théâtre de Belleville en décembre 2014.

En 2015, il adapte pour le théâtre et interprète Le Rêve d’un Homme Ridicule, d’après Fiodor Dostoïevski. Le spectacle est créé au théâtre de Belleville en juillet 2015, mis en scène par Olivier Ythier avec la collaboration artistique de Gilles David, sociétaire à la Comédie Française. Cette création est actuellement en tournée en France et en Europe.

En tant que comédien, il a joué dans une trentaine de pièces : L’Ecole des Femmes de Molière et Feydeau Terminus, deux mises en scène de Didier Bezace ; Le Misanthrope de Molière par Dominique Wittorski, La Mégère apprivoisée de Shakespeare, Le Parc de Botho Strauss mis en scène par Florian Sitbon, Le Soixantième Parallèle mis en scène par Pierre Strosser au Théâtre du Châtelet, L’Ours et Une demande en mariage de Tchekhov mise en scène Christopher Buchholz ; Tais-toi et Parle-moi de David Thomas, mise en scène par Hocine Choutri à la Manufacture des Abbesses.

Au cinéma et à la télévision, il tourne sous la direction de François Ozon, Edouard Molinaro, Didier Grousset, David Delrieux, Etienne Dahenne, Philippe Triboit, Patrick Jamain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s