Non classé

Un autre regard sur Napoléon (Lecture)

Dans le cadre du bicentenaire de la mort de Napoléon, la ville de Saint-Cloud propose de revivre l’époque du Premier Empire grâce à un dernier semestre 2021 de commémorations.


La Compagnie du PasSage participe au projet événement de la Ville de Saint-Cloud « 2021 Année Napoléon » avec Un autre regard sur Napoléon, une lecture de l’œuvre de Sri Aurobindo, philosophe et poète indien, ayant fait des études à Cambridge.

La lecture par Jean-Paul Sermadiras et Thierry Gibault aura lieu jeudi 18 novembre à 20h30 aux 3 Pierrots, 6 rue du Mont-Valérien, 92210 Saint-Cloud.

Elle sera ponctuée par un entretien avec Laurence de la Baume pendant lequel l’audience est invitée à échanger.

Extrait :

« L’ŒUVRE de Bonaparte fut en tous points admirable. Il est vrai que pour un temps il priva la France de liberté, mais la France n’était pas mûre pour la liberté démocratique. Elle devait faire pendant une période l’apprentissage de la liberté sous la férule d’un soldat de la Révolution. Jamais Bonaparte n’aurait pu mener à bien sa tâche s’il avait dû s’encombrer d’un parlement en perpétuelle effervescence, exultant dans la victoire, découragé par la défaite. Il lui fallait organiser la Révolution française-pour autant que la terre pouvait alors le supporter-et il ne disposait pour ce faire que de la brève durée d’une vie humaine ordinaire. Il devait aussi sauver la Révolution. Si la France agressa l’Europe, ce fut seulement pour se défendre, car l’Europe n’avait aucune intention de tolérer la Révolution. Il fallait lui enseigner que la Révolution ne signifiait pas l’anarchie, mais une réorganisation tellement plus puissante que l’ordre ancien, qu’un pays ainsi réorganisé pouvait à lui seul conquérir l’Europe unie. Cette tâche, Napoléon l’accomplit magistralement. On a dit que sa politique étrangère avait été un échec, sous prétexte qu’il laissa la France plus petite qu’il ne l’avait trouvée. C’est vrai. Mais Napoléon n’avait pas pour mission d’agrandir la France géographiquement. Il ne vint pas pour la France, mais pour l’humanité; et même dans son échec il servit Dieu et prépara l’avenir. Il fallait que l’équilibre de l’Europe  fût perturbé afin que se préparent de nouvelles combinaisons, et les gigantesques campagnes napoléoniennes le perturbèrent irrémédiablement. Napoléon éveilla l’esprit du Nationalisme en Italie, en Allemagne, en Pologne, tout en renforçant la tendance à la formation des grands Empires; or, c’est la fusion harmonieuse du Nationalisme et de l’Empire que l’avenir devra réaliser. Napoléon força l’Europe à accepter la nécessité d’une réorganisation politique et sociale. »

— Sri Aurobindo, et l’avenir de la Révolution française 


L’entrée est libre dans la limite des places disponibles

BILLETTERIE ET INFORMATIONS
01 46 02 74 44
3pierrots@saintcloud.fr

Nous serions très heureux de vous retrouver en cette occasion.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s